Archives news Cecil Cars
Voir la liste complète des archives
23/12/2013
2014 !!
18/03/2013
Exclusive Drive
09/01/2012
2012 à nos portes
01/01/2011
2011 !!!
01/10/2010
Bugatti Légende
01/09/2010
Jaguar Mistral
01/08/2009
Tendance Roadster
01/02/2011
La Jaguar Type E fête ses 50 ans
Il y a 50 ans, le 3 Mars 1961 au Salon de l'Automobile de Genève une révolution est en marche, Jaguar présente son nouveau modèle sportif la Type E, 1,2 tonne, 3,8 litres, 6 cylindres.

Jaguar vient de présenter la ligne de son nouveau modèle sportif. La concurrence prend brutalement 10 ans. C'est à la fois un nouveau concept, une nouvelle forme, une nouvelle technologie et des performances encore inconnus.
Les 240 km/h de vitesse de pointe, la filiation avec le modèle du Mans "la Type D", les quatre roues indépendantes, les quatre freins à disques, le volant bois, le tableau de bord en aluminium, les sièges cuir type compétition, les phares sous un globe de verre, des roues à rayons chromés, les 265 chevaux du six cylindres 3,8 litres maison et les trois carburateurs SU, voici ce qui représente la Jaguar Type E.

Pour bien comprendre le mythe Type E, il faut remonter à 1954 avec la Jaguar Type D, puis 1956 avec la E1 A. La Type D possède une cellule centrale monocoque, un berceau tubulaire à l'avant pour porter le moteur, la suspension et la direction. En poupe rapporté le réservoir d'essence. Mais la Jaguar E1 A possède une nouvelle suspension arrière à roues entièrement indépendantes ainsi que les disques collés au pont. En revanche, esthétiquement la Jaguar Type E ressemble plus à la E1 A, la ligne générale, le pare-brise enveloppant, la prise d'air sur le capot, la triangulation avant et la suspension arrière.
Même si William Heynes (ingénieur motoriste de Jaguar) prévoyait entre 500 et 1 000 commandes, la Jaguar Type E sera construite de 1961 à 1975 en 72 400 exemplaires.

Jaguar déclina la Type E en trois séries :
La série 1 sera produite de 1961 à 1967, elle sortira de 1961 à 1962 en version plancher plat. Puis, pour le confort du conducteur, Jaguar fit évoluer ce modèle en modifiant les planchers en les creusant. Cette série fut équipée d'un moteur 6 cylindres 3,8 litres jusque en 1964 puis elle reçue une nouvelle mécanique 4,2 litres. Jaguar en profita pour changer la boite mécanique Moss (1ère non synchronisée) pour la nouvelle boite de vitesses Jaguar (toute synchronisée). Le modèle fut d'abord décliné en coupé et en cabriolet, puis en 2+2 à partir de 1966. L'intérieur évoluera avec le 4,2L, les sièges baquets seront remplacés par des sièges inclinables plus confortable. L'aluminium va disparaitre de la console centrale.

La série 2 sera produite de 1968 à 1970, La Type E subit quelques modifications techniques et esthétiques qui dénaturent la pureté originelle de la carrosserie. Esthétiquement, les différences extérieures portent essentiellement sur l'absence de globes de phares, les feux de positions et clignotants passent sous les pare-chocs qui deviennent plus enveloppants et plus hauts, "une bouche" plus grande à l'avant pour améliorer le refroidissement. A l'intérieur, un tableau de bord différant avec des interrupteurs basculants. Pour l'Amérique, les trois carbus SU HD8 ont été remplacés par deux carbus Zenith-Stromberg. Les versions européennes conservent les trois carburateurs d' origine. Les freins à disques sont maintenant des Girling beaucoup plus performants que le système Dunlop des séries précédentes. Cette série est sortie dans les trois versions (cabriolet, coupé ou 2+2).

La série 3 sera produite de 1971 à 1975, cette version reçoit le nouveau moteur de Jaguar le "V12" 5,3 litres. Cette série se différencie également par un look différent. Des élargisseurs de voie, une plus grosse calandre et un empattement plus long la caractériseront. La boite de vitesses automatique sera proposée maintenant sur le cabriolet et le coupé. Les freins avant Girling seront ventilés, mais malgré toutes ces améliorations, le châssis long et la prise de poids font que la voiture a perdu son caractère sportif. Cette série ne sera décliné qu'en cabriolet et coupé 2+2.

En 1975, la Type E est remplacée par la XJS, moins sportive et moins couteuse à la construction car élaborée sur la plateforme XJ, mais entre 1975 et 1980 on retrouvera la motorisation de l'E-Type dans l'XJS.


Cecil Cars sur Facebook

Voitures de collections, de Grand Tourisme
ou sportives de collection à la vente.
Restauration de voiture de collection, mécanique, sellerie et carrosserie par notre équipe.
Cecil Cars vous propose un large choix
de services pour votre voiture de collection.
Cecil Cars - La référence de la voiture de collection
Spécialiste des marques Jaguar, Aston Martin, MG, Triumph, Austin Healey, Morgan, Rolls Royces, Bentley, Ferrari, Maserati et Lamborghini.
31 rue de Bizon - 91340 Ollainville - Tél : 01.64.90.21.70
Accueil  I  Cecil Cars  I  Notre sélection de voiture de collection  I  Restauration de voiture anglaise de collection  I  Boutique Cecil Cars  I  Vidéos voiture de collection
Services Cecil Cars  I  Les conseils de Cecil Cars  I  Partenaires Cecil Cars  I  Contact
Crédit : Air Studio  I  Mentions légales